Les Miss de vendée

 

 

 

 Miss Vendée 2001  Aurélie Liaigre 

  

 

 

Octobre 2001         

 à Aizenay, Caroline Talbot monte sur la plus haute marche 

A

près un suspense vécue dans une ambiance entretenue par les « princesses »  de Geneviève de Fontenay, la jeune femme âgée de 19 ans, a été élue pour représenter sa région lors de la prochaine élection Miss France.

 

 

 

C

aroline Talbot, une Thouarsaise âgée de 19 ans, mesurant 1 m 77, est devenue miss Poitou. Sa première dauphine, est une jeune Sablaise, Julie Mathorez, étudiante en droit. La deuxième Gaëlle Bia, originaire de Bressuire, est une passionnée de sports automobiles. Les jeunes filles n’ont pas caché leur émotion et l’ont transmise au public. A partir de ce grand soir, tous les espoirs sont désormais permis ! Le titre de Miss France 2002 sera attribué le 9 décembre.

 

  
C

’est une soirée de prestige que le Comité des fêtes d’Aizenay a offert aux spectateurs. Les 14 jeunes filles en robe du soir se sont présentées à la salle. Elles ont dévoilé leur corps en maillot de bain sous les yeux attentifs de chacun.

L

 

a salle de sport de la galerne s’est, par magie transformée en salle de  grand spectacle grâce à l’animation de Jean-Marc Desdois et la présence tant attendue de Geneviève de Fontenay. Cette dernière était accompagnée de plusieurs reines de beauté et a défendu ce concours. Elle a particulièrement complimenté Marine Clouet, la jeune vendéenne – « UN RAYON DE SOLEIL »-, détentrice du titre de miss Poitou 2001, qui a pris la place de 2ème dauphine de miss France. Non seulement sa beauté a été reconnue, mais aussi « ON LUI A OUVERT LES PORTES PUISQU’ELLE PRESENTE, CETTE ANNEE, UNE EMISSION SUR FR3 »

 

E

 lodie Gossuin, miss France 2001, a participé au show musical en portant des robes et des chapeaux somptueux dessinés par des créateurs parisiens. Le concours des miss, de nos jours très médiatisé, a été créé par un  journaliste mondain en 1920 Maurice Waleffe. Le comité miss France a lui été déclaré en 1954 et dirigé par Louis et Geneviève de Fontenay. La particularité de cette élection de miss Poitou réside dans le fait que la Vendée, appartenant à la région des Pays de Loire, est, dans ce domaine, rattaché au Poitou, tout comme les Deux-Sèvres et la Vienne.

Février 2003

Julie, Miss Vendée, habite à Brem

 
  J

ulie Treves, une blonde habitante de Brem de 19 ans, est devenue Miss Vendée, samedi soir, à Aizenay. Elle étudie le droit à La Roche-sur-Yon, rêve de devenir avocate et travaille dans un supermarché le week-end pour payer ses études. En octobre, elle disputera le titre de Miss Poitou-Charente.

 

 

 

 

L

a nouvelle Miss Vendée s’appelle Julie Treves. Elle à 19 ans, des cheveux blond foncé et habite chez papa-maman, à Brem-sur-Mer. Elle à été sacrée, samedi soir, dans la salle des Quatres-rondes, à Aizenay., où se déroulait, pour la douzième fois, le titre désignant la plus jolie fille du département, sous l’égide du comité Miss France. Julie, avec une maturité étonnante, n’a pas pleuré au moment ou le jury du public et des spectateurs  a posé sa couronne sur sa tête, dans sa belle robe de mariée rose : « Non, je n’ai pas pleuré. J’étais plus surprise qu’émue. », commente la jeune femme. Ce qui ne l’a pas empêché de féliciter chaudement ses deux dauphines, Virginie Dubois, 22 ans de Mouilleron-le-Captif, et Delphine Bénoteau, 19 ans, d’Antigny.

L

a jeune femme représentera le département, en octobre à Châtellerault, pour le titre de Miss Poitou-Charente, en attendant mieux peut-être : « Miss France, on verra bien. Je fais ça pour rigoler. C’est pas grave, il y a tout à gagner ! », philosophe en riant Julie. «La première fois que je suis montée sur un podium de miss, c’était à Miss canton, en octobre, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. C’est mon frère Yann qui m’avait inscrit, sans me prévenir ! », se souvient la lauréate. Sans trop se prendre au sérieux, Julie apprécie tout  ce qui arrive. Samedi, elle a passé toute la journée entre les mains des coiffeuses, des chorégraphes, des maquilleuses, avant de défiler sur le podium, avec sept autres concurrentes en tenues de soirée, en maillot de bain puis en mariée pour le final.

 

          En attendant de concourir pour Miss Poitou-Charente, Julie Treves sait qu’elle devra répondre à de nombreuses sollicitations. Tout le mal qu’on peut souhaiter à Julie Treves, c’est de faire le même parcours que la Sablaise Sylvie Tellier, sacrée Miss France 2002. Elle avait embrassée le droit. La toge et le glamour, spécialité vendéenne.

 

 

 

3 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. vendeephoto (site web) 16/01/2011

les photo des miss Vendée sont visible sur http://www.vendeephoto.fr/
bonne visite

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site