Alexandrine Dubois, Roman et Poésies

«La tour d’ivoire »

Alexandrine Dubois

A la mort de son mari, Alexandrine Dubois s’est plongée dans l’écriture d'un livre : « La tour d’ivoire », pour dire son histoire. Aujourd’hui,  la plaie a un peu cicatrisé, mais elle continue à écrire.

 

   Si la vie professionnelle l’a, un temps, tenue éloignée de sa passion. Mais la tragédie qui a abouti au suicide de son mari, détruit par un amour maternel démesuré, l’a incité à écrire un livre autobiographique.

 Alexandrine Dubois a relaté ses années de mariage et leur issue tragique dans un roman intitulé « La tour d’ivoire ». Elle souhaitait ainsi laisser une trace de la vie de leur père à ses enfants et montrer que cela peut arriver à d’autres. Ecrit en six mois, après le décès de son mari, il a été de suite accepté par une maison d’édition. Depuis, le temps a fait son œuvre, et cette vendéenne a  refait sa vie. Elle a continué à écrire, principalement la nuit parce que l’on est plus tranquille et que l’inspiration vient mieux. Deux livres vont paraître prochainement : un roman relatant son enfance heureuse et un recueil de 80 poésies. Elle utilise toujours le même pseudonyme, Alexandrine : le prénom de son arrière grand-mère qui à comme elle beaucoup souffert, et Dubois pour rappeler la région boisée dans laquelle elle a vu le jour et ou elle aime se ressourcer.

 

Novembre 2001

Alexandrine Dubois a remporté un grand prix de poésie pour ses œuvres  

Après « La tour d’ivoire » roman autobiographique paru en 1998, Alexandrine Dubois propose un recueil de poésies intitulé « Les acteurs de la vie ». Elle vient de remporter le prix du jury pour ses œuvres au 14 ème Grand prix international de poésie paix et solidarité 2001.L’écrivain tient à rester anonyme. C’est ainsi qu’elle utilise le prénom de sa grand-mère à qui elle voue une profonde admiration.

Sortie d’un recueil de 75 poèmes. La passion d’Alexandrine Dubois pour l’écriture se révèle avec son premier livre qui décrit la lente dérive de son premier mari détruit par un amour maternel et excessif. La plume est alors pour elle une thérapie bienfaisante. Elle récidive cette en livrant un recueil de 75 poèmes « Les acteurs de la vie », écrit d’un seul jet durant ses vacances.

Sous des mots simples, versifiés avec rythme et harmonie, Alexandrine Dubois rend hommage à la vie, au bonheur, à l’espoir. Elle réveille la sensibilité et parle des choses simples auprès desquelles on passe sans y prendre garde. Son plaisir est d’écrire, de faire passer des idées, d’aider les gens réfléchir. Elle puise son inspiration dans la vie de tous les jours et termine par un hommage à ses  parents.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Lucie R. (site web) 10/07/2008

Je recommande ce livre ... Il m'a beaucoup ému, ça m'a beaucoup touché personnellement. Le sentiment d'avoir été complétement retourné, comme une claque. C'est bouleversant. Voir que sa propre mère ai autant pu souffrir. Une plaie ouverte, à jamais refermée; c'est ce qu'on voit. Des mots simples, mais pourtant où la souffrance est poignante à travers ceux-ci.
Un immense respect...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site